ENGLISH

 

 

 

ACCUEIL

SERVICES

     MAINTENANCE

     ÉTALONNAGE ISO 17025

     FORMATION

 

PRODUITS

     FILTRATION

     ANALYSEURS DE COMBUSTION

     POMPES D’ÉCHANTILLONNAGE

 

NORMES & RÉGLEMENTS

     ÉMISSIONS DE SOURCES FIXES

     INDICE LIMITE D’OXYGÈNE

     AUTRES APPLICATIONS

 

→FAQ

 

PLAN D’ACCÈS

 

TÉLÉCHARGEMENTS

 

CONT@CT

 

 

Mentions légales

FOIRE AUX QUESTIONS

Les termes utilisés dans cette page sont conformes au vocabulaire international de la métrologie (VIM) .

1 > Pourquoi faire appel à un laboratoire d’étalonnage accrédité ?

2 > Quels sont les travaux d’étalonnage proposés ?

3 > Quel rapport sur les résultats demander ?

4 > Votre instrument est-il ajusté avant un étalonnage ?

5 > Pourquoi certains résultats ne sont pas accrédités ?

6 > Quelle périodicité pour les étalonnages ?

7 > A quoi sert le rapport sur les résultats ?

8 > Quels sont les instruments concernés ?

9 > Quel est le délai d’immobilisation de votre instrument ?

10 > Comment obtenir un devis ?

11 > A quoi vous engage un bon de commande ?

12 > Quand et comment envoyer votre instrument ?

13 > Quelle est la limite de fourniture ?

14 > Pouvez-vous recevoir les rapports par courriel ou les télécharger depuis un serveur FTP ?

15 > L’étalonnage peut-il se faire en vos locaux ?

Le coin des spécialistes…

     L’écart de linéarité

     Le taux de conversion NO2

     L’influence de l’oxygène pour les FID

     Le facteur de réponse à un composé organique

     La sensibilité croisée aux interférents

     L’écart-type de répétabilité

     Les limites

     Le temps de réponse

     Le taux de perçage à l’éthane

1 - Pourquoi faire appel à un laboratoire d’étalonnage accrédité ?

Le Cofrac reconnaît les compétences techniques du laboratoire d’étalonnage dans le domaine « Chimie et matériaux de référence » et que son système qualité respecte toutes les exigences du référentiel ISO/CEI 17025.

Ces 2 composantes de l’accréditation sont auditées tous les 12 à 18 mois lorsque les services de métrologie internes ne le sont que tous les 5 ans.

Les résultats, traçables aux étalons nationaux, sont incontestables et opposables aux tiers (auditeurs, autorités, clients).

Ils sont mondialement reconnus par les pays signataires de l’accord multipartite de reconnaissance mutuelle (voir communiqué conjoint ISO-ILAC-IAF de janvier 2009).

Les instruments du laboratoire sont périodiquement étalonnés et les matériaux de référence certifiés sont systématiquement comparés.

Un personnel qualifié et habilité vous assurent constamment d’un niveau de prestations adapté à vos besoins et à vos attentes.

2 - Quels sont les travaux d’étalonnage proposés ?

ETALONAIR peut étalonner tous les analyseurs de gaz à signal continu munis d’un affichage numérique et/ou d’un signal analogique formaté.

Les travaux généralement demandés sont la linéarité, la répétabilité, les limites, les facteurs de réponse, l’efficacité des convertisseurs, la sensibilité aux gaz interférents, l’influence de l’oxygène, le taux de perçage à l’éthane, …

N’hésitez pas à nous soumettre toutes vos questions sur contact@etalonair.com .

3 – Quel rapport sur les résultats demander ?

A votre demande, ETALONAIR peut délivrer 3 types de rapports :

·         Un certificat d’étalonnage qui vous indique les corrections à apporter à votre instrument.

Pour les AMS (Automated Measuring Systems) ou les analyseurs de gaz assimilés, la linéarité est évaluée suivant les prescriptions de la norme NF EN 15267-3.

·         Un constat de vérification qui prononce la conformité de l’instrument à des exigences spécifiées que vous avez transmises au laboratoire (spécifications du fabricant, cahier des charges technique, critères normatifs).

La déclaration de conformité repose sur les résultats d’étalonnage et d’essai qui sont comparés aux critères définis dans le tableau 1 des normes spécifiques par composés.

L’incertitude de mesure doit être prise en compte pour déclarer la conformité (cf ISO 17025 §5.10.4.2).

En cas de rejet, ETALONAIR vous proposera des solutions pour tenter de lever la non-conformité.

Cependant, aucune obligation de résultat n’est exigible de la part du laboratoire.

·         Un rapport d’essai qui présente les résultats d’essais spécifiques.

Un rapport sous accréditation totale ou partielle porte la marque Cofrac sur sa page de garde.

Lorsque le rapport ne contient aucun résultat sous accréditation, la marque Cofrac n’apparaît pas.

Le devis vous précise toujours le type de rapport qui sera délivré.

4 – Votre instrument est-il ajusté avant un étalonnage ?

Oui, lorsque les instruments donnent accès à un menu de calibration, ils sont systématiquement ajustés, sauf instruction contraire de votre part.

Le rapport mentionne alors les indications avant et après ajustage (cf ISO 17025 §5.10.4.3).

Lorsqu’aucun menu n’est accessible (mot de passe indisponible, protocole verrouillé par le constructeur), l’instrument est étalonné en l’état avec votre accord.

Un instrument multigaz peut être ajusté pour plusieurs composés en même temps mais un étalonnage sous accréditation ne se fait que pour un seul composé à la fois.

5 - Pourquoi certains résultats ne sont pas accrédités ?

Seuls les étalonnages et compléments d’étalonnage sont effectués sous accréditation lorsque vous demandez le raccordement des résultats au système international d’unités (SI).

Les essais sont réalisés hors accréditation.

La linéarité, le facteur de réponse à un composé organique pour les analyseurs FID, le taux de conversion NO2 pour les analyseurs par chimiluminescence, la sensibilité aux interférents et l’influence de l’oxygène sont considérés comme des étalonnages.

La répétabilité, la détermination des limites (seuil de détection), le temps de réponse, le taux de perçage à l’éthane pour les analyseurs FID sont des essais.

Les résultats sous accréditation sont signalés par (A).

6 - Quelle périodicité pour les étalonnages ?

Le référentiel interdit au laboratoire d’indiquer un intervalle d’étalonnage (cf ISO 17025 §5.10.4.4).

C’est à l’utilisateur de l’instrument qu’il incombe de définir cette périodicité en fonction de l’usage de l’instrument.

Il doit programmer un étalonnage lorsqu’il émet un doute sur la justesse de l’instrument ou après une maintenance curative lorsqu’un organe est remplacé dans la chaîne de mesure (charge de convertisseur, source lumineuse, élément d’optique, carte de traitement du signal) ou qu’une caractéristique physico-chimique est modifiée (débit ou pression de l’échantillon dans la chambre de mesure).

Il est généralement admis qu’un instrument qui ne présente pas d’écarts significatifs sur 2 ou 3 certificats d’étalonnage consécutifs peut voir sa périodicité d’étalonnage élargie.

7 - A quoi sert le rapport sur les résultats ?

Le rapport sur les résultats apporte la preuve que votre instrument de mesure est conforme aux critères normatifs en vigueur en termes de justesse et de fidélité.

Plus que cela, il constitue une base de calcul d’incertitude pour vos mesures sur site.

8 - Quels sont les instruments concernés ?

-          Les analyseurs infrarouge non dispersif (NDIR) ;

-          Les analyseurs d’oxygène paramagnétique et zircone ;

-          Les analyseurs à ionisation de flamme (FID) ;

-          les analyseurs d’oxydes d’azote par chimiluminescence ;

-          les analyseurs de combustion ;

-          les explosimètres par catharomètre ou tout autre procédé ;

-          les détecteurs à cellules électrochimiques ;

-          les analyseurs portatifs.

9 - Quel est le délai d’immobilisation de votre instrument ?

Suivant les travaux demandés, de 2 à 5 jours ouvrés à réception de l’instrument conforme au devis.

Ce délai n’inclut ni la durée du transport ni le temps nécessaire à la maintenance.

10 - Comment obtenir un devis ?

Il suffit de nous contacter au plus tôt ou de remplir une demande de travaux en ligne et de nous l’envoyer.

Vous devrez fournir les informations suivantes :

-          La marque et le modèle de l’instrument ;

-          Les composés mesurés et les échelles à calibrer ;

-          Le débit d’analyse ;

-          Les coordonnées de votre société et votre nom ;

-          Une date de passage souhaitée.

Les demandes accompagnées d’un cahier des charges suffisamment renseigné reçoivent une réponse sous 24h.

11 - A quoi vous engage un bon de commande ?

Le bon de commande vous permet de réserver la date de passage proposée dans le devis.

Lors d’une première commande, vous devez remplir et envoyer le formulaire de création de compte.

Le bon de commande doit mentionner obligatoirement :

-          le numéro du devis de référence avec son indice de révision  (inutile de recopier le devis) ;

-          votre numéro de commande ;

-          votre dénomination sociale ;

-          votre adresse de facturation ;

-          une adresse de livraison ou une mention indiquant que vous vous chargerez de l’enlèvement en nos locaux ;

-          la raison sociale de l’entité au nom de laquelle le rapport devra être établi (vous par défaut).

Vous avez la possibilité d’annuler sans frais votre commande 15 jours calendaires avant le début des travaux.

12 - Quand et comment envoyer votre instrument ?

N’envoyez aucun instrument sans qu’un devis préalable ait été établi par ETALONAIR.

ETALONAIR doit effectuer une revue de demande qui vous garantit l’adéquation entre les compétences et les ressources du laboratoire avec votre besoin.

Le devis vous propose une date au plus tôt pour un délai d’immobilisation le plus court possible.

Le matériel doit être efficacement protégé des chocs mécaniques lors du transport ou de la manutention.

En cas de dommage pendant le transport, ETALONAIR effectue les réserves d’usage en présence du chauffeur-livreur et vous informe sans délai pour adresser une réclamation auprès de votre transporteur dans les 24h.

En cas d’éléments débranchés pendant le transport, ETALONAIR vous demandera l’autorisation d’intervenir sans frais sur votre instrument pour rétablir le fonctionnement normal.

13 - Quelle est la limite de fourniture ?

Joindre les accessoires indispensables pour l’étalonnage :

-          cordon secteur type CEE22 ;

-          cordon de sortie analogique (lecture en tension ou en courant) ;

-          raccords pneumatiques spéciaux autres que double compression 4/6mm ;

-          pompes externes ;

-          boîtier d’alimentation ou piles neuves ;

-          câble de liaison numérique (fournir le protocole) ;

-          accessoires de calibration ;

-          notice d’utilisation ou mode d’emploi rapide (en français ou en anglais) ;

-          logiciel de collecte des données (détecteurs en réseau).

Tous les accessoires envoyés sont intégralement restitués par ETALONAIR.

Lorsqu’un logiciel est nécessaire, celui-ci est systématiquement désinstallé après usage et aucune copie n’est conservée.

Ce logiciel doit être fourni lors de chaque nouvelle prestation.

14 – Pouvez-vous recevoir vos rapports par courriel ou les télécharger depuis un serveur FTP ?

Oui, les rapports peuvent être transmis sous forme dématérialisée à condition de garantir :

  1. La confidentialité et l’intégrité des résultats ;
  2. L’authenticité du document.

Un prestataire de services de certification électronique (PSCE), appelé tiers de confiance, propose une signature certifiée moyennant un coût et un délai supplémentaires.

Une signature simple constitue une preuve suffisante lorsqu’une convention de preuve est signée entre le laboratoire et son client.

Faute d’un accord basé sur ces dispositions, ETALONAIR envoie l’original signé du rapport en lettre suivie avec une copie de travail dès la fin des travaux.

En cas de perte ou de destruction de l’original, un duplicata avec la même valeur probante que l’original est fourni gratuitement.

15 - L’étalonnage peut-il se faire en vos locaux ?

Non, ETALONAIR est un laboratoire fixe.

Cependant, si vous avez des besoins récurrents sur site, nous vous proposerons une solution.

VOUS N’AVEZ PAS TROUVÉ DE RÉPONSE A VOTRE QUESTION ? POSEZ LA NOUS !